2005

Inconnu à cette adresse

Mise en scène :  Xavier Béja

Avec : Guillaume Orsat, Xavier Béja et François Perrin au violon alto en alternance avec Jean-Christophe Berger.

Gris Raccord Vintage Européen YouTube Vignette (10).png

Ecrit en 1937 par Kressmann Taylor, Inconnu à cette adresse est un chef-d’œuvre. A ce titre il est un succès de librairie largement mérité.

Les clés de ce succès sont à chercher dans l’incroyable intensité de cette nouvelle épistolaire ; à la fois dans son style épuré, mais aussi dans son suspens, et surtout par son sujet lui-même.

 

Novembre 1932. De San Francisco, Max, Juif américain, engage une correspondance avec Martin son associé allemand, fraîchement revenu s’établir à Munich avec sa famille.

Des lettres d’amis proches, presque de frères, que l’arrivée des nazis au pouvoir en Allemagne va transformer en face-à-face mortel et sans issue.

A travers une tragédie intime, c’est donc le récit de la montée du nazisme en Allemagne, de l’antisémitisme, et comment tout un peuple, une nation tout entière, celle de Goethe, Leibniz, Beethoven, a adhéré avec enthousiasme aux idées les plus hallucinantes, les plus immondes, avec une rapidité foudroyante.

Créé au printemps 2005 dans un petit lieu associatif de Belleville, Le Local, dans une mise en scène de Xavier Béja, interprété par Guillaume Orsat, Xavier Béja et - en alternance- François Perrin et Jean-Christophe Berger au violon alto, le spectacle connaît un succès immédiat. Il est repris à l'automne dans le même lieu, puis en mars 2006 au Lucernaire où il reste 9 mois à l'affiche.

 

Le spectacle part en tournée en 2006-2007, et - fait exceptionnel - est de nouveau programmé au Lucernaire en septembre 2008, jusqu'en mars 2009. Puis il repart en tournée jusqu'en 2010. Une très belle aventure donc, avec plus de 400 représentations, et un public conquis et fortement ému chaque soir.

Image de profil - 2021-09-06T194029.749.png

L’ambition de ce spectacle est non pas d’apporter un éclairage particulier au texte, mais bien de le mettre en lumière avec force et simplicité.

Image de profil - 2021-09-06T194201.794.png
folder (3).png

Le dossier du spectacle

La presse en parle...

à 17h40 (20).png

Dans son adaptation et sa mise en scène, Xavier Béja a su habilement, et avec une élégance évidente, tirer parti des éléments intensément dramatiques de cette nouvelle fulgurante.

 

Xavier Béja (Max) et ses partenaires de jeu, Guillaume Orsat (Martin) et François Perrin (au violon), réussissent à rendre admirablement cette extraordinaire résolution, cet improbable mouvement parabolique qui engendre une véritable césure dans l’échange entre les deux personnages.

Yvon Le Scanf